Quel champ englobe le terme précarité ?

Aller en bas

Quel champ englobe le terme précarité ?

Message par Admin le Sam 5 Oct - 12:01

La concurrence sauvage pour les places, la lutte du tous contre tous, la structure même du néolibéralisme, toute cette compétition économique laisse sur le carreau des millions de personnes. Il faut distinguer :

• La simple modestie qui ne permet aucun luxe dans la vie, mais n’empêche pas d’accéder, de manière bien sûr très différenciée des plus riches, à tous les marchés de biens ou de service : pas question d’acheter une maison, mais il sera possible de louer un petit appartement et d’avoir ainsi un toit…
• La pauvreté qui exclut de certains marchés de biens ou de services : pas question de partir en vacances par exemple ou faire quand même des études, mais devoir travailler tellement le soir et les week-ends pour survivre économiquement que le décrochage dans les études peut survenir…
• La misère qui, comme le disait Joseph Wresinski, le premier président d’ATQ Quart-Monde et créateur du rapport sur la grande pauvreté en France, à l’origine de la création du RMI : « cette misère qui vous entraîne comme dans un tourbillon ». Il y a misère quand les difficultés économiques sont telles, sont si multiplicatrices, que la personne atteinte ne sait même plus comment y faire face et perd  jusqu’à sa dignité.

Il y a actuellement en France une précarité très répandue qui conduit même les personnes insérées par l’emploi et le logement à craindre en permanence pour leur avenir.

Parmi les perdants de la compétition, ne prenons ne serait-ce que la question du logement : il y avait, selon le rapport annuel de la Fondation Abbé Pierre, en 2011 : 700 000 personnes non logées, 2 900 0000 très mal logées (ex. insalubrité, logement de fortune…), et 5 millions de personnes en état de « fragilité » par rapport au logement (ex. loyers impayés et risque d’expulsion), soit un total de plus de 8 000 000 de mal logés.

Le secteur du travail social accompagne les personnes en difficultés économiques, notamment dans tout ce qui est accès au droit et remobilisation, que ce soit dans les Unités territoriales d’action sociale (là où on consulte les assistantes sociales), les Centres d’Hébergement et de Réadaptation Sociale (là où sont hébergés les sans-abris) et dans tant d’autres lieux…

Mais que faire dans un pays où l’inégalité sociale est si forte, quand 10 % des Français ne perçoivent que 3 % de la masse totale des revenus, contre 10 % de Français qui perçoivent 24,8 % de la masse totale des revenus et que les 10 % des plus riches vivent en moyenne 10 ans de plus que les 10 % les moins riches? Que faire quand, en période de restriction budgétaire les moyens sont d’abord coupés pour les associations et les dispositifs d’aide aux plus démunis ? Que faire ?

Commençons par en débattre!

On vous invite donc à partager, échanger des sujets liés à cette catégorie !

Admin
Admin

Messages : 13
Date d'inscription : 01/10/2013

Voir le profil de l'utilisateur http://travail-social.fr1.co

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum